Les fêtes juives

Un dossier Alliance

Réalisé par Aharon

Ticha BeAv à Tchekhnov

Rabbi Avraham de Tchekhnov avait l'habitude d'acheter chaque année un nouveau livre des "Kinot", rituel des lamentations de Ticha BeAv. Et chaque année, à l'issue de ce jour, il les déposait dans la "gnizah" (réserve de vieux livres hors d'usage).
Il répétait: "je suis sûr que dans l'année viendra le Machia'h libérateur, et nous n'aurons plus besoin de ce livre…"

Aharon Altabé
www.milah.fr