Les fêtes juives
Un dossier Alliance réalisé par Aharon
www.milah.fr
Mise à jour le
Site d'information sur la
Brit Milah, circoncision rituelle juive.
Site des fêtes juives
Calendrier Chabbat et fêtes de l'année
Site du Beth Hamikdach,
le Temple de Jérusalem
Un lit pour le Rabbi de Lublin.

Rabbi Yossele de Ostila, fils du Saint Rabbi de Nishkiz, apprit que le Saint Rabbi de Lublin, le 'Hozé ("Voyant") de Lublin, Rabbi Yaacov Its'hakHorowitz (1745 – 1815) passerait bientôt par sa ville et y ferait étape pour se reposer.
Rabbi Yossele se réjouissait à l'idée que le Saint Rabbi pourrait être son hôte. Mais il savait que le Rabbi ne dormait pas dans n'importe quel lit, et était souvent incommodé dans un lit où avait dormi quelqu'un qui avait pu avoir des mauvaises pensées.
Il manda un menuisier du village, homme craignant D.ieu et respectant les Mitsvoth, auquel il expliqua ceci et lui commanda un lit neuf, sur lequel personne ne se serait posé, à l'intention du 'Hozé de Lublin. Il lui recommanda de s'immerger au Mikvé, bain rituel, avant de commencer son travail.
A vrai dire, le menuisier avait compris l'enjeu, et était peu enthousiaste à l'idée que son travail et surtout la pureté de ses intentions, serait apprécié par le Saint Rabbi… Mais il ne pouvait refuser ce travail pour le Rav, et il se mit à la tâche avec crainte de D.ieu et soumission.
Le lit terminé, il l'apporta avec précaution chez le Rav Yossele, qui le mit dans une chambre particulière de sa maison, prépara matelas, coussins et draps frais, puis une chaise, une table et une lampe (conformément à Rois II, chap. 4, 10) et ferma la chambre à clef afin que nul n'y pénètre.
Lorsque le Rabbi de Lublin arriva quelques jours plus tard, Reb Yossele partit à sa rencontre, et lui proposa l'hospitalité. Il lui présenta sa chambre, son lit spécialement fabriqué par un artisan craignant D.ieu. La joie de Reb Yossele fut de courte durée. A peine assis sur le lit, le Rabbi se mit à crier. "Oïe, oïe, ça pique, ça pique!".
Visiblement, ce lit n'était pas conforme aux attentes du Saint Rabbi, et Reb Yossele fut bien obligé, non sans appréhension, de lui proposer sa propre couche.
Lorsque le Rabbi se leva, quelques heures plus tard, il le remercia vivement pour son hospitalité … et la qualité du sommeil qu'il avait pu avoir.
Heureux d'avoir procuré satisfaction au Rabbi et rassuré que son propre lit avait pu faire l'affaire, Reb Yossele demanda au Rabbi qu'est ce qui n'allait pas avec le lit tout neuf qu'il avait préparé pour lui.
"Un très bon lit, préparé par un menuisier aux qualités spirituelles élevées. Mais il en émane toute la tristesse de cet homme qui l'a fabriqué durant les neufs jours précédant Ticha Beav, et était affligé de la perte du Beth Hamikdach…!"

Traduit de Sippourei 'Hassidim - Moadim, Rav Chlomoh Yossef Zevin.