Les fêtes juives
Un dossier Alliance réalisé par Aharon
www.milah.fr
Mise à jour le
Site d'information sur la
Brit Milah, circoncision rituelle juive.
Site des fêtes juives
Calendrier Chabbat et fêtes de l'année
Site du Beth Hamikdach,
le Temple de Jérusalem
Hannoucah 5752 à Calcutta

Le premier jour de 'Hannoucah 5752 (1991), le Rabbi prononça quelques mots lors de l'allumage intercontinental des bougies de 'Hannoucah qui se tenait simultanément dans la Ville Sainte à Jérusalem près du Kotel Hamaaravi, à Moscou, à Paris, Melbourne, Hong Kong et au quartier général 'Habad le 770 à New York.
Le Rabbi expliqua notamment que les avancées technologiques devaient être mises à contribution afin de renforcer le service de D.ieu dans le monde, et que la transmission par satellite permettait d'unir les Juifs autour d'une Mitsvah, soulignant ainsi l'importance de ce que chacun peut accomplir, à titre personnel, y compris un petit enfant.
Le Rabbi déclara alors:
"Comme nous le constatons maintenant, on peut voir des juifs se trouvant dans le monde entier, et s'adresser à eux par le biais du satellite, dans les différents endroits du monde, en Erets Israël, à Moscou, à Paris, au Japon, en Inde, à Calcutta, en Australie.
De la sorte, il est possible de leur venir en aide en temps réel."
Nombreux furent, à ce moment, ceux qui s'étonnèrent de la mention faite par le Rabbi de la ville de Calcutta, dans laquelle ne se trouvait aucune communauté juive constituée, et ne participait pas à cet allumage intercontinental.

Bien entendu, nul ne put comprendre ce que le Rabbi avait voulu dire.
Une dizaine d'années plus tard, durant l'été 5761 (2001), quelques élèves de la Yéchivah du 770 se rendirent en Inde afin de diffuser les valeurs juives après des juifs résidant dans ce pays.
Deux d'entre eux furent dépêchés à Calcutta, où ils furent accueillis par le Président de la communauté.
Il leur raconta:
"Il y a une dizaine d'années en 5772, j'étais installé à Calcutta depuis peu, et pour la première fois j'eus à célébrer la fête de 'Hannoucah dans cette ville.
Les juifs étaient très peu nombreux et je me suis senti très seul, triste, abandonné, dans un lieu étranger.
Une idée m'a alors traversé l'esspriot: à quoi bon allumer les bougies cette année, dans un endroit où cette pratique n'a de sens pour personne?
Finalement, j'ai allumé le premier soir, mais mon cœur était lourd.
Cette petite bougie me semblait tant insignifiante…
Puis je me suis assis sur un fauteuil, et allumé la télévision, reliée par câble au réseau international.
J'a i parcouru les différents chaines et programmes disponibles à cet instant, et soudain j'ai vu le Rabbi de Loubavitch qui parlait depuis sa synagogue de Brooklyn, après l'allumage de la première bougie.
Je me suis arrêté sur cette transmission, dont je suivais la traduction simultanée à l'écran.
Le Rabbi expliquait ce que peut accomplir le juif le plus simple, même s'il se trouve dans un coin reculé du monde. Et il a expliqué que depuis sa Maison d'études, il s'adressait aux juifs du monde entier, en Erets Israël, à Paris, à Moscou, en Inde, à Calcutta.
A ces mots, j'ai sursauté, et j'ai eu aussitôt la conviction profonde que le Rabbi me parlait personnellement.
Soudain, je n'étais plus seul. Je me suis empli d'une jolie immense, et je ne peux oublier l'émotion qui m'alors saisi."

(Farbrenguen, Rencontres 'hassidiques, Tome 8, Editions du Beth Loubavitch)

Quelques instants de la retransmission de 'Hannoucah 5752:
http://www.chabad.org/therebbe/livingtorah/player_cdo/aid/1052374/jewish/The-Rebbe-Joins-Live-Chanukah-Broadcast.htm
https://www.youtube.com/watch?v=aG3Jm3b1bKM