Compte du Omer -- Alliance

Baroukh Ata Ado-naï Elo-hènou Melekh haolam acher kiddechanou bemitsvotav vetsivanou al Séfirat HaOmer
Bénis sois-tu, Eternel notre D..., Roi de l'univers, qui nous a sanctifiés par Ses commandements et nous a ordonné de compter le Omer.

soir

Hayom Chelochah yamim laOmer.
Aujourd'hui trois jours du Omer.

Hara'hamane hou ya'hazir lanou avodat Beth Hamikdache limékoma biméhéra béyaménou. Amen Sélah.
Que le Miséricordieux nous ramène le service du Temple en sa place, très prochainement. Amen Sélah.

Hayom Yom: 18 NISSAN Troisième jour de l'Omer
Lorsque Yom Tov ou 'Hol Hamoëd est un vendredi, à A Min'ha, on dit "Pata'h Elyahou" mais non "Hodou" .
En 5608 (1848), le Tséma'h Tsédek prononça un discours 'hassidique introduit par le verset "si tu prêtes de l'argent (Kessef) à Mon peuple".
Kessef, l'argent, fait allusion à l'âme, qui éprouve une soif (Kossef) et une envie perpétuelle de s'élever, ainsi qu'il est dit: "l'esprit de l'homme monte vers les hauteurs". Le terme "homme" désigne ici les âmes juives, car il est dit "vous (Israël) êtes appelés des hommes".
L'âme -l'argent- est prêtée à l'homme et il est écrit: "des jours ont été créés", ce qui signifie que le nombre des jours de l'existence est fixé pour chacun. Or, "s'il manque un jour, il manque un habit".
(Ce verset figure dans l'étude du 'Houmach de ce jour. Les Mitsvot que l'homme accomplit pendant sa vie physique constituent les vêtements de son âme.
Ce jour est, en outre, l'anniversaire de la naissance de Rabbi Lévi Its'hak, père du Rabbi Chlita de Loubavitch, en 5638 (1878). A cette date, fut célébrée la circoncision du Rabbi Chlita, en 5662 (1902). Rabbi Lévi Its'hak expliqua alors la signification de ces deux événements.)

 

SEMAINE 1 - 3ème JOUR

Tiféret de ’Hessed

La Compassion, l'Harmonie dans la Bonté.

L’harmonie dans l'amour est ce qui forge la fusion des deux aspects de 'Hessed et de Guevoura dont il procède.
L'amour "harmonieux" est fait d'empathie et de compassion. L'amour est souvent manifesté dans l`espoir de recevoir de l'amour en retour. L'amour accordé avec compassion est un amour gratuit, qui n‘attend rien en retour - même lorsque l`autre ne mérite pas cet amour.
Tiféret c'est donner également à ceux qui nous ont blessés. C‘est admettre la rigueur de guevoura tout en accordant à tous un amour pétri de compassion et de sympathie.

Exercice du jour :
Tendre la main à un étranger

Guide Spirituel par le Rav Simon Jacobson
Projet réalisé grâce à la fondation Matanel