Compte du Omer -- Alliance

Baroukh Ata Ado-naï Elo-hènou Melekh haolam acher kiddechanou bemitsvotav vetsivanou al Séfirat HaOmer
Bénis sois-tu, Eternel notre D..., Roi de l'univers, qui nous a sanctifiés par Ses commandements et nous a ordonné de compter le Omer.

soir

Hayom Chiva yamim ché-hem chavoua é'had laOmer.
Aujourd'hui sept jours du Omer.

  Hara'hamane hou ya'hazir lanou avodat Beth Hamikdache limékoma biméhéra béyaménou. Amen Sélah.
Que le Miséricordieux nous ramène le service du Temple en sa place, très prochainement. Amen Sélah.
Hayom Yom: 22 NISSAN A'HARON CHEL PESSA'H Septième jour de l'Omer
Pendant la journée, on s'efforce d'adopter l'ordre suivant. On récite d'abord le Kidouch. On dit ensuite la prière de Min'ha. Puis, on prend le repas de la fête.
(On établit, de cette façon, un parallèle avec le troisième repas du Chabbat, qui est également pris après Min'ha.)
Le Baal Chem Tov prenait trois repas à A'haron Chel Pessa'h.
Le repas d'A'haron Chel Pessa'h était appelé "la Seouda du Machia'h". C'est à A'haron Chel Pessa'h qu'est consommé le repas du Machia'h, car un rayon de la clarté messianique éclaire alors de manière évidente.
En 5666 (1906), pour la première fois, fut institué que les élèves de la Yechiva Tom'heï Temimim, à Loubavitch, prennent ensemble leur repas d'A'haron Chel Pessa'h, dans la grande salle d'étude. Il y avait alors 310 élèves et dix huit tables. Mon père (le Rabbi Rachab) partagea le repas d'A'haron Chel Pessa'h avec ces élèves. Il demanda que l'on distribue quatre coupes de vin à chacun et dit:
"Ceci est le repas du Machia'h".

 

SEMAINE 1 - 7 éme JOUR
Mal’hout de ’Héssed
La Noblesse dans Ia Bonté.
L'amour véritable s’accompagne toujours d’un sentiment de dignité, procurant une intime sensation de noblesse et de souveraineté. Il nous permet d'apprécier la place particulière que nous occupons dans ce monde et la valeur de notre contribution personnelle. Un amour qui déprime et démoralise est étranger a l’amour véritable. Pour que l'amour atteigne sa plénitude, il doit émaner de lui cette dimension essentielle de souveraineté, une sensation de liberté et de maitrise des forces qui compromettent son plein épanouissement.
Exercice du jour :
Identifiez un aspect de votre amour qui vous a transporté, élevé spirituellement, un moment de grâce qui a enrichi votre vie... et célébrez l’instant !

Guide Spirituel par le Rav Simon Jacobson
Projet réalisé grâce à la fondation Matanel