Compte du Omer -- Alliance

Baroukh Ata Ado-naï Elo-hènou Melekh haolam acher kiddechanou bemitsvotav vetsivanou al Séfirat HaOmer
Bénis sois-tu, Eternel notre D..., Roi de l'univers, qui nous a sanctifiés par Ses commandements et nous a ordonné de compter le Omer.

soir

Hayom Chmonah yamim ché-hem chavoua é'had veyom é'had laOmer.
Aujourd'hui huit jours qui font une semaine et un jour du Omer.

  Hara'hamane hou ya'hazir lanou avodat Beth Hamikdache limékoma biméhéra béyaménou. Amen Sélah.
Que le Miséricordieux nous ramène le service du Temple en sa place, très prochainement. Amen Sélah.
Hayom Yom:
23 NISSAN - ISSROU 'HAG - Huitième jour de l'Omer
La présence du Machia'h se révèle pendant A'haron Chel Pessa'h. Elle est alors à la portée de chaque Juif.
Pessa'h symbolise le "bond en avant" (plutôt que l'ordre établi). C'est également une "nuit de protection" (propice à la rédemption). De façon générale, cette fête est perçue comme un temps de liberté. Puis, lorsqu'elle s'achève, on s'introduit dans le monde extérieur. C'est alors qu'intervient ce dévoilement du Machia'h: il apporte la vigueur qui est nécessaire pour avancer dans le monde.

 

SEMAINE 2 : GUEVOURA
Justice, Rigueur,
Modération, Crainte
Si l'amour ('Hessed) est la pierre angulaire de l’épanouissement humain, la rigueur (Guevoura) constitue le canal à travers lequel nous pouvons exprimer cet amour. Il confère une direction à notre vie et un objectif à notre amour. Tel un rayon laser, sa puissance est due à la concentration et à la focalisation d'un faisceau de lumière sur un point précis, et non à une multitude de rayons orientés en tous sens. La Guevoura - rigueur et mesure - concentre nos efforts et oriente notre amour dans la bonne direction.
Guevoura, c’est aussi le respect et la crainte. Un amour sain requiert de respecter l'être aimé.

SEMAINE 2 - 1 er JOUR
‘Hessed de Guevoura
La Bonté dans la Discipline
L'intention sous-jacente et le but véritable de la rigueur c'est l’amour. Pourquoi adopter une conduite rigoureuse et établir des règles que l'on s`attend à voir les gens suivre si ce n’est par amour ? Même condamner un coupable est un acte d'amour. Autrement dit, punir ce n'est pas se venger; ce n‘est qu‘une autre façon d‘exprimer l'amour en éliminant ce qui y fait obstruction. On ne saurait confondre la tolérance envers un individu avec celle de son comportement.
Au contraire, c’est une preuve d'amour que de souhaiter voir les gens donner le meilleur d'eux-mêmes et de les aider à prendre conscience de ce qui les éloigne de la perfection.
'Hessed dans la Guevoura c‘est l`amour dans la rigueur; la conscience de l'amour intrinsèque qui sous-tend la rigueur et le jugement.
C`est reconnaitre que la discipline que nous nous imposons et celle que nous attendons des autres n‘est qu'une autre forme d'amour. C'est comprendre que nous n'avons pas le droit de juger les autres; nous n'avons que le droit de les aimer, ce qui implique également de les voir réaliser le meilleur d'eux-mêmes.
Demandez-vous :
Lorsque je juge ou critique une personne, s`y mêle-t-il une trace de mépris ou d'irritation? Est-ce que j'éprouve un sournois plaisir à constater leur échec?
Est-ce uniquement par amour pour autrui ?
Exercice du jour :
Avant d'émettre une critique à l’égard de quelqu’un aujourd’hui, réfléchissez-y à deux fois : le faites-vous par intérêt et par amour?

Guide Spirituel par le Rav Simon Jacobson
Projet réalisé grâce à la fondation Matanel