Compte du Omer -- Alliance

Baroukh Ata Ado-naï Elo-hènou Melekh haolam acher kiddechanou bemitsvotav vetsivanou al Séfirat HaOmer
Bénis sois-tu, Eternel notre D..., Roi de l'univers, qui nous a sanctifiés par Ses commandements et nous a ordonné de compter le Omer.

soir

Hayom Chnaïm veEssrim yom ché-hem chlochah chavouot veyom é'had laOmer.
Aujourd'hui vingt deux jours qui font trois semaines et un jour du Omer.

  Hara'hamane hou ya'hazir lanou avodat Beth Hamikdache limékoma biméhéra béyaménou. Amen Sélah.
Que le Miséricordieux nous ramène le service du Temple en sa place, très prochainement. Amen Sélah.
Hayom Yom:
7 Iyar Vingt deuxième jour de l'Omer
En s'enveloppant du grand Talith, il est inutile de se couvrir le visage jusqu'à la bouche.
C'est là ce qu'indiquent les lois des Tsitsit du Sidour . Mais notre coutume est cependant de couvrir également les yeux, avec la partie supérieure du Talith.
On a l'habitude d'étudier, pendant la période de l'Omer, le traité talmudique Sotta, en plus des études habituelles. On en apprend une feuille chaque jour.
(Le traité Sotta comporte quarante neuf feuilles, qui correspondent aux quarante neuf jours de l'Omer. Cette étude commence donc avec le premier jour de 'Hol Hamoed Pessa'h.)

 

SEMAINE 4: NETSA'H
Endurance, Force, Ambition
La constance et l'ambition tiennent à la fois de la détermination et de la ténacité.
Un savant dosage de patience, de persistance et de courage. La constance est également un gage de fiabilité et de responsabilité, qui instaure un climat de confiance et permet d'honorer ses engagements. Sans constance, tous les efforts du monde et toutes les bonnes intentions n'ont aucune chance d'aboutir.
La constance c'est être vivant, motivé par des objectifs sains et productifs.
C'est être prêt à se battre pour ce à quoi on croit, et aller jusqu'au bout.
Sans un tel engagement, toute promesse reste vide et sans intérêt. C'est une énergie qui vient de l'intérieur et ne se laisse arrêter par aucun obstacle pour atteindre son but. Cela exige que nos motivations soient examinées de très près, afin de s'assurer que notre constance est utilisée à des fins productives.
Demandez-vous:
Quelle est la teneur de mon engagement pour les valeurs auxquelles je crois ?
Suis-je prêt à me battre pour elles? Suis-je facilement influençable ? Quel prix suis-je prêt à payer pour défendre mes convictions ? Existe-t-il une vérité pour laquelle je serais prêt à donner ma vie ?

22 SEMAINE 4 - 1er JOUR
'Hessed de Netsa'h
La Bonté dans la Constance
La durabilité de toute chose dépend de l'amour qu'on lui porte. Une attitude détachée ou indifférente se traduira par un engagement mineur. Si vous avez des difficultés à respecter vos engagements, demandez-vous si vous aimez ou appréciez vraiment ce qui en fait l'objet. Aimez-vous votre travail? Votre famille? Vos choix?
Pour être efficace, la constance doit être aussi affectueuse et aimante. Sans amour, la constance peut être contre-productive. La constance irréfléchie peut être perçue comme sévère et agressive, ce qui nuit à la coopération des autres.
Par pure détermination, on risque de se montrer exigeant et dominateur, ce qui produit chez les gens un effet de repoussoir. Une attitude pétrie d'affection, de patience et de marques d'attention constitue pour la constance un gage de réussite.
Ma détermination me rend-elle inflexible? Ma volonté et ma persévérance me rendent-elles dominateur ? Suis-je trop exigeant? La coopération des autres (mes employés, mes amis, mes enfants) est-elle le résultat de la simple force de ma volonté ou le fruit de l'amour?
Ma constance est-elle froide? Pour parvenir à mes fins, serais-je capable de faire du mal aux autre? Est-ce que je pense que la fin justifie les moyens? Est-ce que je ne me laisse arrêter par rien pour atteindre mes objectifs? Quand ma détermination prévaut et que je surmonte tous les obstacles qui se dressent sur ma route, puis-je encore faire preuve d'amour? Quand je me défends ou que je défends les autres contre des influences nocives, suis-je animé par l'amour ou par la haine? (voir semaine deux, premier jour)
Exercice du jour :
Quand vous vous battez pour quelque chose en quoi vous croyez, marquez un temps

Guide Spirituel par le Rav Simon Jacobson
Projet réalisé grâce à la fondation Matanel