Compte du Omer -- Alliance

Baroukh Ata Ado-naï Elo-hènou Melekh haolam acher kiddechanou bemitsvotav vetsivanou al Séfirat HaOmer
Béni sois-tu, Eternel notre D..., Roi de l'univers, qui nous a sanctifiés par Ses commandements et nous a ordonné de compter le Omer.

soir

Hayom Ticha veChlochim yom ché-hem 'hamicha chavouot vearbaa yamim laOmer.
Aujourd'hui trente neuf jours qui font cinq semaines et quatre jours du Omer.

Hara'hamane hou ya'hazir lanou avodat Beth Hamikdache limékoma biméhéra béyaménou. Amen Sélah.
Que le Miséricordieux nous ramène le service du Temple en sa place, très prochainement. Amen Sélah.
Hayom Yom:
24 Iyar Trente neuvième jour de l'Omer

Le Chabbath précédant Roch 'Hodech Sivan, on lit tous les Tehilim le matin, c'est un jour de Farbrenguen, On dit Av Hara'hamim.
Le Chabbath Be'houkotaï, pour la lecture des malédictions de la troisième montée, c'est celui qui lit la Torah qui monte, sans qu'on l'appelle.

"Si vous marchez dans Mes Lois". Ce "si" est implorant. Nos Sages l'expliquent ainsi: "puissiez-vous marcher dans Mes Lois". D.ieu, si l'on peut ainsi s'exprimer, supplie Israël de respecter la Torah. Et cela même apporte à l'homme l'aide et la force pour se maintenir dans le bon choix.
Bien plus, "vous marcherez dans Mes Lois" et l'âme connaîtra le progrès par mes lois.

 

39 SEMAINE 6 - 4ème JOUR
Netsa'h de Yessod
La Constance dans l'Attachement à Autrui
La constance constitue un élément essentiel de l'attachement; elle permet de surmonter les épreuves et d'affronter les difficultés. Sans constance, nous ne pouvons espérer forger de véritables liens.
Suis-je entièrement dévoué à ceux auxquels je suis attaché ? Que suis-je prêt à supporter et jusqu'où suis-je prêt à me mobiliser pour préserver ce lien ? La personne à laquelle je m'attache a-t-elle conscience de mon dévouement ?
Exercice du jour : Démontrez le degré de constance de votre attachement en affrontant les difficultés qui font obstacle à l'épanouissement de la relation en question.

Guide Spirituel par le Rav Simon Jacobson
Projet réalisé grâce à la fondation Matanel