Les fêtes juives
Un dossier Alliance réalisé par Aharon
www.milah.fr
Mise à jour le
Site d'information sur la
Brit Milah, circoncision rituelle juive.
Site des fêtes juives
Calendrier Chabbat et fêtes de l'année
Site du Beth Hamikdach,
le Temple de Jérusalem
Juif temps plein

Rabbi Tsvi Élimélekh – le célèbre auteur du « Bné Yissakhar » - avait usage de faire le tour de sa bourgade, Dinov, le soir du Seder. Il aimait marcher dans les ruelles afin de constater la ferveur de la population du Shtetel.

Une fois, il s’engagea dans une allée étroite de la ville et son visage s’illuminait chaque fois qu’un écho du texte de la Haggada ou du Kiddouch parvenait à ses oreilles. Il s’arrêta près d’un volet d’une petite bâtisse en bois où habitait un simple artisan Juif et il entendit le propriétaire lire le fameux passage de la Haggada concernant les quatre fils.

Le Juif lisait : « Kénégued Arbaa Banim…É’had ‘Ha’ham VéÉ’had Racha…- La Torah parle de quatre fils : Un sage et Un méchant, Un simple et Un qui ne sait pas poser de questions ! » Chaque fois qu’il prononçait le mot É’hadUn–, il le faisait avec une ferveur comparable à celle qui accompagne la lecture du Chéma Israël Hachem É-lokénou, Hachem É’had.

Rabbi Tsvi Élimélekh rentra chez lui et rapporta cette merveilleuse expérience à ses invités à la table du Séder : « Cet artisan m’a donné une leçon. Il ne comprenait certainement pas un mot du texte qu’il lisait. Pourtant, sa ferveur transforma ce passage en une prière extraordinaire et enflammée. Il révéla que le É’had – D-ieu – habite tous les Bné-Israël – même le Racha – le méchant. »

Tiré de http://www.daf-hagueoula.org/histoire.htm