Les fêtes juives
Un dossier Alliance réalisé par Aharon
www.milah.fr
Mise à jour le
Site d'information sur la
Brit Milah, circoncision rituelle juive.
Site des fêtes juives
Calendrier Chabbat et fêtes de l'année
Site du Beth Hamikdach,
le Temple de Jérusalem
Histoire des Oreilles d'Haman


Les oreilles d'Haman existent depuis plusieurs siècles, nonobstant le fait que les historiens et archéologues n'en ont pas trouvé de trace dans des fouilles récentes à la Grande Bibliothèque de Bagdad et dans les sous sols du palais présidentiel à Téhéran.
Tout laisse penser que ces précieuses reliques ont été absorbées lors des pillages successifs de ces deux derniers millénaires.

 

De plus, le fait que cette patisserie soit mise en avant le jour de Pourim a focalisé les masses sur sa consommation plutôt que sur l'étude du pourquoi e(t du comment.
Ce qui est sûr, c'est que les évènements fondateurs, se sont déroulés en 3405, soit –355 avant l'ère que mon prof d'histoire, fin latiniste, appelait l'ère vulgaire, et que nos ancêtres n'ont pas dû résister longtemps aux oreilles d'Haman.

 

 


On ne sait toutefois si ce nom désignait le chapeau d'Haman, considérablement malmené lors du banquet de Pourim, où si c'était la forme de ses oreilles. Ses fils ayant été pendus, nous ne saurons jamais si les oreilles triangulaires étaient (anti)constitutionnelles d'origine génétique ou acquises à la suite d'un geste malhabile d'un coiffeur perse.
L'avantage du chapeau triangulaire est que dans la Perse d'alors, n'importe quel idiot était capable de le poser convenablement sur la tête. Alors que le bicorne de nos bedeaux napoléoniens est d'un usage plus délicat, nécessitant une certaine dextérité alliée à une perspicacité dont vous pouvez
faire l'expérience dans les Grandes synas parisiennes…
Il n'en reste pas moins que trois angles sur un même gateau, même sans la cerise, pour le prix d'un seul représente un acquis social inestimable, dont les bienfaits ont échappé aux syndicalistes d'antan. Ceux d'ajourd'hui, qui tournent en rond, n'en ont cure.


Les chercheurs de l'Institut de Pourimologie y voient cependant l'origine du triangle isocèle, décrit bien plus tard par les mathématiciens grecs, notamment Thalès de Milet de l'Ecole ionienne, et que l'organisme assimile bien mieux que le chiffre pi.
Son utilisation a été largement développée en architecture, où le triangle sert de base au modèle du dôme géodésique rendu fameux -et vice versa- par l'architecte Buckminster Fuller.

 

 

D'ailleurs les pyramides furent construites par nos ancêtres sur le modèle de l'assiette de gâteaux que les mamies juives étaient venues proposer à Pharaon pour l'amadouer: elles avaient posé quatre Oreilles d'Haman dressées en forme de pyramide, mais Pharaon jugeait que ce n'était pas assez grand pour lui, et exigea des Oreilles d'Haman gigantesques. On connaît la suite: les mixers de l'époque n'étaient pas assez grands pour une telle quantité de farine, et la pâte durcit tant que les quatre gâteaux accolés furent immangeables. Le temps et l'érosion firent le reste.

Le succès connu par les oreilles d'Haman a amené nos pizzaïolo à en proposer une version halavi au grand dam des puristes. Ils ne savent pas les soucis qui les attendent avec l'arrivée imminente des shushis d'Haman.

Une étude menée par les experts de la CEE lors des travaux préparatoires à l'édiction de normes européennes sur le sujet a mis en exergue le fait que seules les Oreilles d'Haman ont des angles: Œufs, fruits, falafel, latkes, crêpes, et boulettes diverses ont toutes une forme ronde, dont on devine qu'elle a été adoptée en raison du danger que ces angles pourraient représenter.
Il est vrai que les kreplech ont aussi une forme triangulaire, mais il s'agit d'une espèce aquatique acclimatée aux bouillons est européens, sans Godefroy.

Le fait que les Oreilles d'Haman soient de plus ingérées avec moult quantité d'alcool a également été relevé par la commission européenne, qui estime que le danger est accentué, mais n'a pas osé réglementer le nombre d'oreilles d'Haman à ingérer dans la journée.

Les trois côtés présentés par les Oreilles d'Haman représentent sur le plan philosophique la trilogie du raisonnement "parce que"-"cependant"-"donc" , chère à Michaël Trigano (noter: le "Trois" de Trigano).
A mettre en rapport avec la forme triangulaire de la tente, symbole si cher à son oncle Bébert Trigano, fondateur d'un club de camping de première classe.

Il est vrai que sur le plan mathématique pur, le nombre de côtés est identique qu'on les compte dans le sens des aiguilles d'une montre, ou dans le sens anti horaire. C'est pourquoi nos Sages ont énoncé qu'il ne faut pas lire la Méguilah dans le sens anti horaire.
Par ailleurs, avec les Oreilles d'Haman pas de risque de tourner en rond. Les points de repère qu'offrent leurs trois angles viendront rappeler les trois phases de la vie: l'enfance, l'âge adulte, et enfin le troisième âge au delà duquel on revient à la case départ.
On y verra sans aucune ambiguité un rapport avec le Ségol, dont la forme évoque encore les discours préélectoraux d'une certaine Ségolène, dont le moins qu'on puisse dire est qu'elle ne tourne pas en rond. Curieusement, il existe une divergence d'opinion s'il faut dire "Ségolène" ou Sègolène", calquée sur l'opinion de nos Sages concernant la prononciation de Zékher ou Zèkher (
ou ). Mais celà n'a plus rien à boire avec Pourim.

Les Chercheurs de L'Institut de Pourimologie poursuivent leur quête et vous invitent à verser votre obole quant à l'origine des oreilles d'Haman.

Traduit (trahi?) et adapté à partir d'un délire de Israël Rubin publié sur http://www.chabad.org/holidays/purim/article_cdo/aid/1406/jewish/Three-Pertinent-Points-of-the-Purim-Pastry.htm