Mise à jour le

Le Beth Hamikdach Temple de Jérusalem
Un dossier Alliance
Réalisé par Aharon
www.milah.fr

Pour profiter pleinement de votre visite du Temple sur votre écran, appelez directement à partir de votre navigateur notre site http://zmanim.alliancefr.com/temple/index.html

L'arrivée des Prémices au Beth Hamikdach

Document du Beth Loubavitch 2010.
http://www.loubavitch.fr/
Avec quelques corrections de Aharon Altabé

Maïmonide:
Lois des prémices

Rambam, Hilkhot Bikourim

Chapitre Quatre

16. Comment emmenait -on les prémices à Jérusalem ?
Les habitants de toutes les villes du district se rassemblaient dans la ville du district afin que ce ne soit pas [seulement] une minorité de personnes qui montent [à Jérusalem], ainsi qu’il est dit: "en présence d'une grande foule, c’est une gloire pour le roi" (Michlei 14, 28). Ils dormaient sur la place publique, sans entrer dans les maisons pour ne pas se rendre impur par une éventuelle impureté dans la maison.
Et le matin, le préposé déclarait: "levez-vous, et montons à Sion vers l’Eternel notre D.ieu".
Un bœuf marchait devant eux avec les cornes couvertes d’or et une couronne d’olivier sur la tête, pour rappeler que les prémices ne proviennent que des sept espèces [blé, orge, raisin, figues, grenades, olives et dattes, qui font la louange de la terre d’Israël], et ils marchaient au son de la flûte jusqu’à ce qu’ils arrivent à proximité de Jérusalem. Tout le long du chemin, ils chantaient "je me réjouis quand on me dit: allons dans la maison de l’Eternel" (Tehilim 122, 1).
Ils ne marchaient que les deux tiers de la journée.
Arrivés à proximité de Jérusalem, ils envoyaient des délégués pour informer les habitants de Jérusalem de leur venue, et ils ornaient les prémices et les embellissaient. (Chapitre 3, 9: Lorsqu’ils apportaient les prémices, ils apportaient à la main des tourterelles et des jeunes colombes. Et de même, ils accrochaient au bord des paniers des tourterelles et des jeunes colombes pour orner les prémices; ces dernières qui accompagnaient les paniers étaient offertes comme holocaustes).
Et s’il y avait des fruits frais et des fruits secs, ils mettaient en évidence les fruits frais sur le dessus du panier.
Et les intendants des cohanim, des lévites, et les trésoriers quittaient Jérusalem à leur rencontre.
Ils partaient suivant le nombre d’arrivants: si les arrivants étaient nombreux, nombreux étaient ceux qui sortaient à leur rencontre. S'ils étaient peu nombreux, peu de personnes partaient à leur rencontre.
Et dès que tous entraient à Jérusalem, ils commençaient à dire: "nos pieds se tiennent à tes portes, ô, Jérusalem".

17. Tous les artisans de Jérusalem se levaient à leur passage et les saluaient: "nos frères, habitants de tel endroit, soyez les bienvenus".
Ils traversaient Jérusalem au son de la flûte jusqu’à leur arrivée au Mont du Temple.
Arrivés au Mont du Temple, chacun prenait son panier sur les épaules et disait: "Hallelouy-a, louez D.ieu dans Son sanctuaire, etc." jusqu’à "toute âme loue le Seigneur Hallelouy-a" (Tehilim 150).
Et ils traversaient le Mont du Temple et récitaient ainsi, jusqu’à l'entrée du Parvis du Temple.
Sur le Parvis, les lévites entonnaient le chant: "je t’exalterai, Seigneur, car tu m’as relevé, etc" (Tehilim 30).

Aharon - www.milah.fr