Suite de la visite du Beth Hamikdach: l'intérieur du Temple.

Pour profiter pleinement de votre visite du Temple sur votre écran, appelez directement à partir de votre navigateur notre site http://zmanim.alliancefr.com/temple/index.html

Avant de rentrer dans le bâtiment principal du Temple, regardons le bien. Large de cent coudées à la base, du Nord au Sud, haut de cent coudées dans sa plus grande hauteur, et encore cent coudées de profondeur d'Est en Ouest. Sa façade est ouverte à l'Est par un grand portique de vingt coudées de large et quarante de hauteur, mais ne comporte pas de porte. Le portique est surplombé par cinq rangées de boiseries précieuses finement sculptées.
Une coupe de face vous permet de mieux en saisir les proportions, et son second niveau, tandis que le plan au sol vous en montre la disposition et les diverses galeries qui l'entourent.
Montons les douze marches (soit plus de 7 mètres) qui nous mènent à
l'entrée du Oulam, cette grande galerie qui mène au Sanctuaire proprement dit. De part et d'autre, deux splendides tables. L'une en marbre, sur laquelle les Cohanim posent les Pains de Proposition destinés à être déposés dans le Sanctuaire, et l'autre en or sur laquelle ils posent les Pains de Proposition de la semaine précédente lorsqu'ils les sortent.
Les ailes sud et nord accèdent aux galeries latérales qui longent le bâtiment dans sa profondeur vers l'Ouest.
Un grand portail fermé par quatre battants s'ouvre devant nous:
Vingt coudées de large sur quarante coudées de profondeur et cinquante coudées de hauteur, nous sommes ici à l'entrée du Sanctuaire, le Kodech.
Ne pénètrent ici que les Cohanim chargés de fonction: affairés avec le Grand Candélabre, les Pains de Proposition ou l'encens à déposer sur l'Autel en Or qui trône en son centre.
La
Table des Pains de Proposition se trouve sur le côté droit. Chaque Chabbath, les Cohanim de garde y apportent douze pains façonnés selon une technique jalousement gardée secrète par la famille des panetiers du Temple. Déposés chauds, en deux colonnes sur des clayettes, ils seront retirés encore chauds le Chabbath suivant par l'équipe suivante et consommés par les Prêtres dans la Cour des Cohanim. Entre les deux colonnes de Pain, deux flacons d'encens sont également déposés. Diverses représentations de la Table des Pains sont proposées ici, correspondants à diverses opinions sur la forme de ces pains ou le type de montants les superposant. Ces pains, appelés "Le'hem Hapanim" (littéralement le pain des Faces) sont effectivement moulés de façon à présenter plusieurs "faces".
Dans la partie gauche (sud) du Sanctuaire se trouve la Ménorah. Ce grand candélabre d'or pur porte sur ses sept tiges sept fioles coulées d'une même pièce avec le corps du Candélabre.
Elle repose sur un socle à trois pieds, et comporte un nombre précis de calices, de vasques et de renflements, tel que un dessin de la main de Maïmonide représentant la Ménorah nous les montre.
La Ménorah fait 18 palmes de hauteur, et le Grand Prêtre en allume les mèches matin et soir en montant sur une estrade de trois marches. De part et d'autre, les trois fioles sont dirigées vers la fiole centrale.
Ne cherchez pas de huitième branche à cette Ménorah: la Torah ne lui en prescrit que sept. Plus tard, lorsque Yéhoudah et les Hasmonéens eurent à reconquérir le Temple soullé par les Grecs, ils bénéficièrent du miracle de la petite fiole d'huile qui dura huit jours, et instituèrent l'allumage des bougies de 'Hannoucah durant huit jours, d'où l'usage de confectionner pour la fête des candélabres à huit branches. Mais eux mêmes et les générations suivantes perpétrèrent l'usage d'allumer le candélabre à sept mèches à l'intérieur du Beth Hamikdach.
Selon certains la Ménorah est alignée le long du mur sud, et selon d'autres elle est alignée du sud au nord.

Au beau milieu du Sanctuaire, l'Autel en Or, dit Autel des Encens. D'une coudée sur une coudée pour deux coudées de hauteur, il est destiné à recevoir l'offrande quotidienne de l'encens. Notez sur les côtés des anneaux destinés à recevoir les brancards qui permettent le transport de l'Autel.
Chaque matin, un Prêtre y apporte un encens préparé selon les prescriptions de la Torah, à partir d'ingrédients dont nous avons perdu la trace. La famille Pontificale d'Avtinas en gardait d'ailleurs jalousement le secret. L'offrande de l'encens est le point culminant du Culte quotidien, et les Prêtres s'en disputaient l'honneur. Mis à part le Cohen Gadol qui pouvait s'arroger cette prérogative tant qu'il le voulait, l'offrande de l'encens était attribué à un Prêtre qui ne l'avait pas encore fait, désigné par tirage au sort parmi les prêtres de la famille de garde dont c'était le jour de service.
Au fond du Sanctuaire, un double rideau d'une coudée d'épaisseur nous sépare du Saint des Saints. Le Kodech Hakodachim mesure vingt coudées sur vingt coudées. Seul le Cohen Gadol y pénètre une fois par an, le jour de Kippour pour y faire les aspersions d'usage et y offrir un encens fumigène. Le bol d'encens est déposé sur
l'Arche Sainte, elle même située au milieu du Saint des Saints , sur un rocher qui y affleure de trois doigts, la Pierre de Fondation: Even Hachetiyah. C'est d'ici que le monde fut créé.
L'Arche sainte, ou Arche d'Alliance construite par Moïse était en bois précieux finement doublé d'un placage d'or, de 2,5 coudées de long sur 1,5 coudées de large et 1,5 coudées de hauteur. Elle contenait les Tables de la Loi, deux gros cubes de pierre d'une coudée d'arête, et les Rouleaux de la Loi écrits de la main de Moïse.
A l'époque du roi Josias, l'Arche Sainte fut cachée dans des labyrinthes construits par le Roi Salomon dans les sous sols du Temple. Avec l'Arche furent également cachés le bâton d'Aharon, le flacon de manne, et l'huile d'onction qui avaient leur place dans le Saint des Saints. Tous ces objets manquaient dans le Second Temple.
Admirez sur l'Arche le Kaporeth, ce couvercle d'or pur qui porte deux chérubins ailés selon la prescription de la Torah. On notera également sur les petits côtés les anneaux et les brancards qui y sont fixés même lorsqu'il n'y a plus eu de transport de l'Arche.

Mise à jour le
Aharon
- www.milah.fr