Guide de Tichri
Automne

Roch Hachanah

ROCH HACHANAH
du

Les horaires donnés ne sont valables que pour la région parisienne.
QU’EST-CE QUE ROCH HACHANAH ?
Ce n’est pas un hasard si la majorité des Juifs respectent Roch Hachana et Yom Kippour. La signification de ces jours est si profonde qu’elle atteint chaque âme juive quel que soit son niveau. A Roch Hachana, D.ieu a achevé la création du monde en créant le premier homme, Adam. Et le premier geste d’Adam a été de proclamer Roi de l’univers le D.ieu Tout Puissant : "Venez, prions, prosternons-nous devant D.ieu notre Créateur" ainsi s’est il adressé à toutes les créatures. C’est pour cela qu'à Roch Hachana (qui littéralement signifie la "tête de l’année") nous aussi nous proclamons la Royauté de D.ieu et notre engagement à Le servir. Comme au premier Roch Hachana où D.ieu , pour la première fois, créa le monde, chaque année, Il reconsidère Sa création, examine la qualité des liens par lesquels nous nous unissons à Lui et détermine la nature de Sa relation avec nous pour l’année qui commence. Roch Hachana est en ce sens le jour du jugement.
QUELQUES LOIS :
A l'approche de Roch Hachana, on lit tous les matins les Seli’hot. Les Sefardim les commencent après Roch ‘Hodech Elloul, cette année
et chez les Achkénazim,c'est dans la nuit de Samedi soir 24 Septembre 2016 à Dimanche, vers 01h30, qu'on dit les Seli'hot, prières pour demander le pardon de nos fautes. A partir de Lundi 26 septembre les Seli'hot ont lieu avant la prière du matin.

Le matin du jour qui précède Roch Hachanah, le , à l'issue des Seli'hot, nous avons l'usage de procéder à "hatarat nedarim", l'annulation des voeux (c'est à dire l'annulation des voeux envers D.ieu de se priver de certaines choses permises, et en aucun cas les voeux d'accomplir certaines améliorations dans nos actes et les voeux faits à autrui).

Le premier soir de Roch Hachana,
, chacun souhaite à l’autre :
"LECHANA TOVA TIKATEV VETI’HATEM" - (sois inscrit et scellé pour une bonne année).

Après le Kiddouch, on ne trempe pas le pain du Motsi dans le sel mais dans le miel.

Le premier jour de Roch Hachanah comme le second jour, la Mitsvah du jour est celle du CHOFFAR.
Dans les synagogues on sonne du Choffar en milieu de matinée après la lecture de la Torah, mais on peut écouter la sonnerie toute la journée. Il est essentiel pour chaque homme, femme et enfant d’entendre au moins les trente premières sonneries.
Les différents sons évoquent autant d’appels vers D.ieu. Le Choffar a bien des explications. Parmi elles: il proclame le couronnement de D.ieu comme Roi de l’univers, il rappelle en nous le souvenir du Choffar entendu au Mont Sinaï lorsque, pour l’éternité, nous avons accepté les Commandements. Il rappelle encore le bélier offert en sacrifice par notre ancêtre Abraham, à la place de son fils Isaac, et invoque pour notre salut le mérite de nos pères.
Le premier jour de Roch Hachana
, après la prière de Min’ha, on se rend auprès d’un cours d’eau contenant des poissons où l’on récite la prière de TACHLIKH, par laquelle nous jetons au loin nos péchés. De même que les poissons dépendent de l’eau, nous aussi dépendons de la Providence Divine. Et l’œil toujours ouvert du poisson symbolise l’attention constante que D.ieu nous accorde.
Le lendemain du second jour de Roch Hachana, , nous commémorons l’assassinat tragique d’un grand chef de notre peuple durant l’exil de Babylone par un jeune,
Le début du jeûne pour Paris: vers 06h20 – fin du jeûne: vers 19H55.

LES PRIERES :

– 1er soir de Roch Hachanah

Allumage des bougies:

Après 18h15 et avant 19h08, les femmes et les jeunes filles allument les bougies de la fête et disent les bénédictions :
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haolam acher kidechanou bemitsvotav vetsivanou leadlik ner chel yom hazikarone.
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haolam chehe’heyanou vekiyemanou vehiguianou lizmane hazé.

 

KIDDOUCH du 1er soir DE ROCH HACHANA

Après la prière du soir, avant le repas, le chef de famille récite le Kiddouch, sur une coupe de vin, pour sanctifier le jour de fête. Chaque personne présente répond Amen.
ouveyom sim’hatkhem ouvmoadekhem ouvrachei ‘hodchekhem outkatem ba’hatsoterot al olotekhem veal ziv’hei chalmekhem veayou lakhem lezikarone lifnei Elo-hekhem ani Ado-naï Elo-hekhem.
savri maranane
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haolam bore peri haguefen
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haholam acher ba’har banou mikol am veromemanou mikol lachone vekidechanou bemitsvotav. vatitene lanou Ado-naï Elo-hénou behava ete yom hazikarone haze ete yom tov mikra kodech haze yom teroua mikra kodech zekher litsiat mitsraim, oudevarkha malkenou emeth vekayam laad. Baroukh Ata Ado-naï Mélekh al kol aaretz mekadech Israel veyom hazikarone.
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh alolam chee’heyanou vekiyemanou vehiguianou lizmane hazé.


nétilat yadaïm :

on se lave les mains en se versant trois fois de l’eau sur toute la main droite, puis trois fois sur toute la main gauche. on dit la bénédiction avant de les essuyer.
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haolam achèr kidéchanou bémitsvotav vétsivanou al nétilat yadaïm.

motsi :

Le chef de famille dit la bénédiction avant de couper le pain et le distribue à l’assistance. chaque personne présente répond amen. on trempe le pain dans le miel avant de le manger. Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haolam hamotsi lé’hèm min haarèts.

On trempe le pain du Motsi dans le miel.

le séder de roch hachana (la feuille de miel) :
Il est une coutume sefarade, avant le repas, de prendre certains aliments et de réciter une prière.
Pomme:
yehi ratsone milefanekha Ado-naï Elo-hénou vElo-hei avotenou chetit’hadech alenou chana tova oumetouka merechit hachana vead a’harit chana.
Poireau:
yehi ratsone milefanekha Ado-naï Elo-hénou vElo-hei avotenou cheyikartou oïvenou vesonhenou vekhol mevakche raatenou.
Epinard:
yehi ratsone milefanekha Ado-naï Elo-hénou vElo-hei avotenou cheyistalkou oivenou vesonhenou vekhol mevakche raatenou.
Fève:
yehi ratsone milefanekha Ado-naï Elo-hénou vElo-hei avotenou cheyipolou sonhenou lefanenou.
Courge:
yehi ratsone milefanekha Ado-naï Elo-hénou vElo-hei avotenou chetikra roa guezar dinenou veyikarhou lefanekha zakhiyotenou.
Sésame:
yehi ratsone milefanekha Ado-naï Elo-hénou vElo-hei avotenou cheyirbou zakhiyotenou kachoumchemine.
Datte:
yehi ratsone milefanekha Ado-naï Elo-hénou vElo-hei avotenou cheyitamou oivenou vesonhenou vekhol mevakchei raatenou.
Grenade:
yehi ratsone milefanekha Ado-naï Elo-hénou vElo-hei avotenou cheyirbou zakhiyotenou karimone.
Poisson:
yehi ratsone milefanekha Ado-naï Elo-hénou vElo-hei avotenou chenifre venirbe kadaguime.
Tête:
yehi ratsone milefanekha Ado-naï Elo-hénou vElo-hei avotenou cheniye leroch velo lezanav vetizkor lanou eilo chel its’hak avinou alav hachalom.

Birkat Hamazone : A la fin du repas nous récitons cette prière fondamentale.
Nous remercions D-ieu de nous avoir permis de manger cette nourriture en bonne santé.

– 1er jour de Roch Hachanah


Choffar
: chaque homme, femme et enfant s’efforcera d’accomplir cette mitsvah exceptionnelle. On peut écouter la sonnerie toute la journée. On écoute les bénédictions dites par celui qui va sonner le choffar et on écoute attentivement les sons du Choffar.

Baroukh Ata Ado-naï élo-hénou mélèkh haolam achèr kidéchanou bémitsvotav vétsivanou lichmoa kol choffar.
Baroukh Ata Ado-naï élo-hénou mélèkh haolam chéhé’héyanou vékiyémanou véhiguianou lizmane hazé.

KIDDOUCH du midi de ROCH HACHANA (1er jour)

Avant le déjeuner, le chef de famille récite le Kiddouch, sur une coupe de vin, pour sanctifier le jour de fête. Chaque personne présente répond Amen.

ouveyom sim’hatkhem ouvmoadekhem ouvrache ’hodechekhem outkatem ba’hat-baratsotrot al olotekhem veal ziv’he chalmekhem vehayou lakhem lezikarone lifne Elohekhem kos yechouot essa ouvechem Ado-naï ekra
savri maranane
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haolam bore peri haguefen


nétilat yadaïm :

on se lave les mains en se versant trois fois de l’eau sur toute la main droite, puis trois fois sur toute la main gauche. on dit la bénédiction avant de les essuyer.
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haolam achèr kidéchanou bémitsvotav vétsivanou al nétilat yadaïm.

motsi :

Le chef de famille dit la bénédiction avant de couper le pain et le distribue à l’assistance. chaque personne présente répond amen. on trempe le pain dans le miel avant de le manger. Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haolam hamotsi lé’hèm min haarèts.

On trempe le pain du Motsi dans le miel.

Birkat Hamazone

Tachlikh: Avant le crépuscule, on se rend sur les rives d’un cours d’eau pour réciter la prière du Tachlikh. Ceux qui n'ont pas pu écouter le Choffar dans matinée auront à coeur de rechercher à cette occasion quelqu'un qui puisse leur sonner du choffar.
Prière du Tachlikh:
mi el kamokha nossé avone véovèr al pécha lichérit na’halato lo é’hézik laad apo ki ‘hafets ‘héssèd hou. yachouv yéra’haménou ykhboch avonoténou vétachlikh bimtsoulot yam kol ‘hatotam. titène émèt léyaakov ‘héssèd léavraham achèr nichbata laavoténou mimé kédème. mine hamétsar karati ya anani bamér’hav ya. ado-naî li lo ira ma yaassé li adam. ado-naî li beozraî vaani érhé bésonehaî. tov la’hassot bado-naî mibétoa’h baadam. tov la’hassot bado-naî mibétoa’h binedivime. lo yaréhou vélo yach’hitou békhol har kodchi ki malea haarèts dea ète adonaî kamaîm layame mékhassime.

– 2ème soir de Roch Hachana

Allumage des bougies:

Après la sortie des étoiles de la première journée de la fête, après 20h00 les femmes et les jeunes filles allument les bougies de la fête et disent les bénédictions :
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haolam acher kidechanou bemitsvotav vetsivanou leadlik ner chel yom hazikarone.
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haolam chehe’heyanou vekiyemanou vehiguianou lizmane hazé.

 

KIDDOUCH du 2ème soir DE ROCH HACHANA

ouveyom sim’hatkhem ouvmoadekhem ouvrachei ‘hodchekhem outkatem ba’hatsoterot al olotekhem veal ziv’hei chalmekhem veayou lakhem lezikarone lifnei Elo-hekhem ani Ado-naï Elo-hekhem.
savri maranane
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haolam bore peri haguefen.
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haholam acher ba’har banou mikol am veromemanou mikol lachone vekidechanou bemitsvotav. vatitene lanou Ado-naï Elo-hénou behava ete yom hazikarone haze ete yom tov mikra kodech haze yom teroua mikra kodech zekher litsiat mitsraim, oudevarkha malkenou emeth vekayam laad. Baroukh Ata Ado-naï Mélekh al kol aaretz mekadech israel veyom hazikarone.
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh alolam chee’heyanou vekiyemanou vehiguianou lizmane hazé.


nétilat yadaïm :

on se lave les mains en se versant trois fois de l’eau sur toute la main droite, puis trois fois sur toute la main gauche. on dit la bénédiction avant de les essuyer.
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haolam achèr kidéchanou bémitsvotav vétsivanou al nétilat yadaïm.

motsi :

Le chef de famille dit la bénédiction avant de couper le pain et le distribue à l’assistance. chaque personne présente répond amen. on trempe le pain dans le miel avant de le manger. Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haolam hamotsi lé’hèm min haarèts.

On trempe le pain du Motsi dans le miel.

Birkat Hamazone

– 2ème jour de Roch Hachana


Choffar
: chaque homme, femme et enfant s’efforcera d’accomplir cette mitsvah exceptionnelle. on peut écouter la sonnerie toute la journée. On écoute les bénédictions dites par celui qui va sonner le Choffar et on écoute attentivement les sons du Choffar.

Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haolam achèr kidéchanou bémitsvotav vétsivanou lichmoa kol choffar.
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haolam chéhé’héyanou vékiyémanou véhiguianou lizmane hazé.

KIDDOUCH du midi de ROCH HACHANA (2ème jour)

ouveyom sim’hatkhem ouvmoadekhem ouvrachei ’hodechekhem outkatem ba’hatsoterot al olotekhem veal ziv’he chalmekhem veayou lakhem lezikarone lifne Elohekhem.
kos yechouot essa ouvechem Ado-naï ekra
savri maranane
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haolam bore peri haguefen


nétilat yadaïm :

on se lave les mains en se versant trois fois de l’eau sur toute la main droite, puis trois fois sur toute la main gauche. on dit la bénédiction avant de les essuyer.
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haolam achèr kidéchanou bémitsvotav vétsivanou al nétilat yadaïm.

motsi :

Le chef de famille dit la bénédiction avant de couper le pain et le distribue à l’assistance. chaque personne présente répond amen. on trempe le pain dans le miel avant de le manger. Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélekh haolam hamotsi lé’hèm min haarèts.

On trempe le pain du Motsi dans le miel.

Birkat Hamazone

Le second jour de Roch Hachana se termine soir à 20h10.

HAVDALA

soir après 20h10, à la sortie de la fête, le chef de famille récite la prière de la havdala, "séparation", sur une coupe de vin, et bénira la lumière sur une bougie allumée depuis la veille, ou allumée à partir d'une bougie allumée depuis la veille.
kos yechouot essa ouvechem Ado-naï ekra.
ana Ado-naï hochiana, ana Ado-naï hatsli’ha na.
atsli’henou, hatslia’h, derakhenou, hatslia’h limoudenou ouchla’h berakha reva’ha veatsla’ha bekhol maasse yadenou kedikhtiv yissa berakha meet Ado-naï outsdaka meelo-he yicho.
layeoudim hayeta ora vessim’ha vessassone vikar, oukhtiv vayehi david lekhol derakhav maskil vAdo-naï imo ken yihye imanou
savri maranane
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Melekh aolam boré péri hagefen
On dit ensuite la bénédiction sur les senteurs (clous de girofle, herbes aromatiques, .... sachet de thé):
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou melekh haolam bore minéi bessamim.
On dit ensuite la bénédiction sur les flammes d'une bougie brûlant depuis la veille (veilleuse) ou allumée à partir d'une bougie brûlant depuis la veille (veilleuse):
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Melekh haolam bore meoré haeche.
On reprend la coupe de vin, dans la main droite et on dit :
Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Melekh haolam hamavdil ben kodech le’hol ou ben or le’hochekh ouben israel laamim ouben yom hachevii lechechet yémé hamaassé.
Baroukh Ata Ado-naï hamavdil ben kodech le’hol.

 

jeûne de Guédalia .
Le début du jeûne pour Paris: vers 06h20 – fin du jeûne: vers 19H55.