Les fêtes juives
Un dossier Alliance réalisé par Aharon
www.milah.fr
Mise à jour le
Site d'information sur la
Brit Milah, circoncision rituelle juive.
Site des fêtes juives
Calendrier Chabbat et fêtes de l'année
Site du Beth Hamikdach,
le Temple de Jérusalem
Le concept de Téchouvah, le retour à D.ieu

Le Lundi de la Parachat Ki Tétsé, 6 Elloul 5564 (1804), le Tséma'h Tsédek (Rabbi Mena'hem Mendel) fut reçu par son grand père l'Admour Hazaken (Rabbi Chnéour Zalman de Liady), qui lui dit:
Pendant le Chabbat Parchat Tavo 5528 (1768), mon Maître (le Maguid de Mézeritch) donna un commentaire qui commençait par les mots: "Et tu retourneras jusqu'à l'Eternel ton D.ieu".
Il expliqua que l'effort de la Téchouva (le retour à D.ieu) doit être, jusqu'à ce que le niveau de la Divinité, Qui transcende les mondes, soit "ton D.ieu", en bas.
Elokim, "D.ieu", a en effet la même valeur numérique que "Hateva" (la nature), ainsi qu'il est dit: "Au commencement, Elokim créa le ciel et la terre".
Tous les disciples furent émerveillés par ce discours.
Le Tsaddik Rabbi Mechoulam Zoussia d'Anipoli indiqua qu'il ne pouvait atteindre ainsi une Téchouva aussi élevée. Il préférait donc la découper en plusieurs étapes, car le mot Téchouva est constitué des initiales de:
. "Tav": "Tamim", "tu seras intègre avec l'Eternel ton D.ieu".
. "Chin": "Chiviti", "je place l'Eternel toujours face à moi".
. "Vav": " Veahavta", "tu aimeras ton prochain comme toi-même".
. "Beith": "Bekhol Derakhekha", "en toutes tes voies, connais-Le".
. "Hé": "Hatsna Lekhet", "sois humble devant l'Eternel ton D.ieu".
Lorsque mon père (le Rabbi RaChaB, Rabbi Chalom Ber) me raconta tout cela, il conclut: le mot Téchouva est composé de cinq lettres et chacune d'entre elles est un chemin, une méthode pour faire Téchouva. Il expliqua précisément ces cinq façons. Toutes prennent une existence effective grâce à une prière fervente."

Voici un résumé du commentaire de mon père (le Rabbi Rachab) sur le premier concept de Téchouva:

Tav, " Tamim", "tu seras intègre avec l'Eternel ton D.ieu".
Cette Téchouva découle de la sincérité. Il existe plusieurs niveaux d'intégrité. Lorsqu'il s'agit de la Téchouva, la plus élevée est l'intégrité du cur, la droiture. C'est ainsi qu'il est dit, à propos d'Avraham: "Tu as trouvé son cur fidèle devant Toi".

Voici un résumé du second concept de Téchouva:

Chin, "Chiviti", "je place l'Eternel toujours face à moi".
L'Eternel "l'existant", est le nom qui fait allusion à l'existence de l'univers et des créatures. Car l'existence du monde entier et la vitalité qui l'anime sont des notions liées à la création ex nihilo.
Cette forme de Téchouva découle d'une conscience de chaque instant de la manière dont le monde et ce qui s'y trouve est conduit à l'existence.

Voici un résumé du troisième concept de Téchouva:

Vav, " Veahavta", "tu aimeras ton prochain comme toi-même".
L'Admour Hazaken enseigne que ce sentiment est l'approche qui permet d'éprouver l'amour de D.ieu, et trouve son explication dans cette sentence de nos Sages: "celui dont les créatures sont satisfaites, D.ieu en est satisfait". Cette Téchouva découle des bonnes dispositions du cur.

Voici un résumé du quatrième concept de Téchouva:

Beith, "Bekhol Derakhekha", en toutes tes voies connais-Le.
Celui qui observe, de tout son cur et de toute son attention, ce qui survient à lui-même et à son entourage peut y percevoir la Divinité de manière tangible.
L'Admour Haemtsahi (Rabbi Dov Ber) enseignait que telle est précisément l'avantage des hommes du monde sur ceux qui se consacrent à l'étude toute la journée, en ce qu'ils peuvent percevoir l'intervention divine de manière effective.
Cette Téchouva découle de la perception de la Divine Providence.

Voici un résumé du cinquième concept de Téchouva:

Hé, "Hatsna Lekhet", "sois modeste devant l'Eternel ton D.ieu".
Il faut à tout prix éviter les manifestations ostentatoires. Nos Sages disent: "on doit toujours être rusé dans la piété". Cette ruse consiste à ne rien laisser transparaître de cette piété.
On sait que beaucoup des premiers 'Hassidim cachaient ce qu'ils étaient réellement. Lorsqu'ils étaient découverts, ils en souffraient sincèrement.
Cette Téchouva découle de la discrétion.

Extrait d'un discours de Rabbi Yossef Its'hak
Hayom Yom, Recueil journalier de pensées 'hassidiques, Tichri.