Les fêtes juives
Un dossier Alliance réalisé par Aharon
www.milah.fr
Mise à jour le
Site d'information sur la
Brit Milah, circoncision rituelle juive.
Site des fêtes juives
Calendrier Chabbat et fêtes de l'année
Site du Beth Hamikdach,
le Temple de Jérusalem
Le loulav. (d'après Peylim-Yad Laa'him)
Il est frais et entièrement vert, sans aucun dessèchement.
Il est beau dans sa forme et droit, sans aucune courbure.
Les feuilles supérieures sont redoublées, bien fermées et collées.
Sa pointe ne porte pas de coupure.
Les feuilles du loulav ne sont pas séparées l'une de l'autre mais bien liées l'une à l'autre.
 
 
Note: le Tefa'h (palme) est estimé au minimum à 8 cm (Rav Haïm Naé), mais selon les dimensions du 'Hazon Ich (de fait dimensions du Tsla'h, le Noda BiYehouda) la palme vaut 10 cm. Pour être quitte de la mitsvah selon tous les avis, c'est cette dimension qu'il faut a priori rechercher)
 


Lois concernant le Loulav:
1) Un loulav dont les feuilles se sont séparées et écartées l'une de l'autre, s'il est possible de les maintenir par un nud, reste cachère; par contre, si les feuilles ont durci et qu'il est impossible de les maintenir, le loulav n'est plus cachère.

 


2) Les feuilles du loulav sont géminées et collées à l'arrière. Le Loulav n'est plus cachère si la majorité des feuilles se sont séparées sur leur plus grande partie. L'usage des Ashkenazim est d'invalider un loulav dont la feuille centrale géminée s'est séparée sur une longueur d'une palme(8 à 10 cm), et cela seulement le 1er jour de Souccot par contre, les autres jours de Souccot, le loulav reste cachère.


 

 

 

3) Un loulav, dont la majorité des feuilles se sont desséchées, ont perdu leur couleur verte et tendent vers le blanc, n'est plus cachère. Certains sont plus exigeants et invalident même un loulav dont seule la feuille centrale s'est desséchée.

 


4) Si deux des trois feuilles supérieures sont sectionnées, le loulav n'est plus cachère. L'usage des Ashkenazim est d'invalider un loulav dont seule la feuille centrale est sectionnée.

5) Un loulav, fendu dans sa partie supérieure et ayant l'air d'avoir 2 pointes, n'est plus cachère.

 

6) Un loulav courbé n'est pas cachère, sauf s'il est courbé du côté de sa colonne.

7) Si l'extrémité des feuilles est inclinée à leur pointe, le loulav s'appelle alors "KAFTOR" et reste cachère (cependant, certains l'invalident).

8) La longueur du loulav doit être de 4 palmes, (32 à 40 cm), cette longueur s'appliquant au corps du loulav lui-même et non aux feuilles.

 


9) La colonne du loulav doit dépasser d'une palme (8 à 10 cm) les myrtes et feuilles de saule, ainsi que les deux bagues supplémentaires qui n'enserrent que le loulav
.
10) Le loulav provenant du palmier des Canaries n'est pas cachère: ce n'est pas un palmier dattier.

 

L'usage habad est de tenir les trois espèces par trois bagues

et la partie supérieure du loulav (c'est à dire la colonne) est elle même tenue par deux bagues

Compte tenu de ces dimensions, l'ensemble ne peut pas faire moins de

40 cm pour le corps du loulav

30 cm hauteur usuelle des feuilles

soit 70 à 90 cm.

Ne pensez pas le mettre dans votre attache case!