Les fêtes juives

Un dossier Alliance

Réalisé par Aharon

 

Mots 'hassidiques sur Sim'hat Torah.



Quelle est la raison de toute cette joie de Sim'hat Torah? Ce n'est pas tant une joie d'avoir terminé l'étude de la Torah. Plutôt l'expression de la reconnaissance que même après avoir lu toute la Torah, nous n'en sommes qu'au début de son étude. Nous en reconnaissons sa nature illimitée et immesurable.
Rabbi Mena'hem Mendel de Kotsk
= = = =
Bien des gens se réjouissent à Sim'hat Torah d'avoir terminé la Torah. Ceux qui l'étudient se réjouissent quant à eux de la recevoir à nouveau et de pouvoir se lancer dans son approfondissement.
Peninei Torah
= = = =
Un homme a demandé un jour à Rabbi Chnéour Zalman de Liady de lui expliquer l'importance de Chmini Atséret. Le Rabbi lui a répondu: "Chmini Atséret est un concentré préparé dans une fiole. Après quoi on en prend un peu et on le dilue dans de l'eau. Ainsi, Chmini Atséret et Sim'hat Torah renferment de la joie pour toute l'année, et sont la source de toutes les réjouissances de l'année à venir."
= = = =
Il arriva dans le Beth Hamidrach de Rabbi David de Leilov qu'il n'y ait pas suffisamment de Sefer Torah pour les danses de Sim'hat Torah. Le Rabbi ordonna à son disciple Rabbi Its'hak de Worki: "prends dans tes bras ton petit fils, le petit Yaacov, et danse avec tout autour de la synagogue. Tu auras le mérite comme si tu avais dansé avec un Sefer Torah dans les bras".
= = = =
La Torah ordonne "oubayom Hachemini atseret.." (et le huitième jour sera un jour réservé). Chacun des jours de la fête de Souccot a été l'occasion d'une réjouissance sur une Mitsvah: le Loulav, la Souccah. Chemini Atseret représente la joie à l'état pur, sans une fixation matérielle.


Aharon -