Les fêtes juives

Un dossier Alliance

Réalisé par Aharon

Vol de kapparot

25 Septembre 2001
Avant veille de Kippour 5762, certes, mais aussi période de grande tension en Terre Sainte comme dans bien d'autres endroits. On redoute des attaques terroristes, et surtout des attaques aussi innovantes que sophistiquées.
C'est donc avec rapidité que les forces de sécurité se mobilisent lorsqu'on apprend qu'un avion de type Ultra Léger Motorisé survole Eilat. Une infiltration terroriste à partir de la Jordanie! Qui peut savoir qui conduit cet avion, quelle est sa cible et quel est son potentiel nuisible: explosifs, toxines ou toxiques…
Mis en garde par hauts parleurs, entouré d'hélicoptères de l'armée prêts à le "descendre" à la moindre escapade, l'intrus finit par atterrir après vingt minutes de poursuite, sous haute surveillance policière.
A la surprise générale, descend de l'engin, un barbu plutôt terroriste version intellectuel plus que kalachnikoff, le Rabbin Shimon Eizenbach, avec un cageot contenant un coq et une poule.
Il était tout bonnement parti avec un pilote pour promener les volailles au dessus de la tête de ses concitoyens d'Eilat, dans la plus innovante tradition des kapparot.
C'est ainsi qu'il s'était acquitté de l'antique usage des veilles de Kippour, lorsqu'on demande pardon à D.ieu et que l'on agite un gallinacé au dessus de sa tête en priant "Ceci est mon change, ceci prend ma place, ceci est mon expiation…"
Les poulets eux n'étaient pas très contents de la mobilisation générale entraînée par toute cette agitation et emmenèrent le rabbin et son Icare au poste de police. S'il avait effectivement demandé les permissions adéquates du contrôle aérien, il avait omis de prévenir la police et l'armée. Malgré le procès dont il est menacé, le Rabbin Eizenbach a déclaré qu'il était heureux d'avoir réalisé le rituel des kapparot pour sa vile, puis est parti procéder à l'abattage des poulets selon la tradition.
 
 
Jerusalem Post, 26 September,2001.