Les fêtes juives
Un dossier Alliance réalisé par Aharon
www.milah.fr
Mise à jour le
Site d'information sur la
Brit Milah, circoncision rituelle juive.
Site des fêtes juives
Calendrier Chabbat et fêtes de l'année
Site du Beth Hamikdach,
le Temple de Jérusalem
A chacun son Etrog

En Russie ou en Ukraine, il n'était pas facile de trouver un Etrog. Surtout un bel Etrog. C'est pourquoi les 'Hassidim  qui avaient l'occasion de voyager veillaient à chercher longtemps à l'avance un bel Etrog pour apporter à leur Maître, le Rabbi.
Ce sont surtout ceux qui faisaient du commerce et voyageaient au loin qui avaient l'opportunité de courir le pays pour y trouver un Etrog de qualité. 

Et quelle joie lorsqu'il arrivait chez son Rabbi pour lui offrir son splendide Etrog!
Le Rabbi se réjouissait de l'occasion d'accomplir la Mitsvah des quatre espèces avec un Etrog de la meilleure qualité et de l'affection que lui portait son 'Hassid. Et le 'Hassid se réjouissait de savoir son Maître satisfait.
Cette année là, Elimelekh, commerçant en tissus, un 'Hassid attaché à Rabbi Mordekhaï de Tchernobyl, s'était mis en route dès
Pessa'h. Son lointain voyage devait lui permettre d'être de retour pour les fêtes de Tichri.
Un mois avant son retour, début Elloul, il eut l'occasion d'acquérir un
Etrog de toute beauté. Il remercia le ciel de lui avoir donné l'occasion de trouver un si bel objet de Mitsvah et de procurer à coup sûr un grand plaisir à son Rabbi. Il paya largement l'Etrog, et l'emballa avec précaution dans de la fibre de lin avant de le ranger au fond de sa malle.
Quelque temps plus tard, sur son chemin du retour, on lui proposa un autre Etrog, jaune et bien formé, sans défaut.
Reb Elimelekh hésita. "J'ai déjà acheté un Etrog pour le Rabbi, et quant à moi je ferai la bénédiction sur l' Etrog même du Rabbi, comme les années précédentes. Qu'ai je besoin d'un Etrog de plus?"
Finalement il acheta cet Etrog: n'allait il pas passer par Ruzhin sur la route de Tchernobyl? Il y avait là bas le fameux Rabbi Israël de Ruzhin, dont il avait eu maintes fois l'occasion de recevoir d'inoubliables bénédictions.
Un soir, dans un de ses dernières étapes, Reb Elimelekh rencontra de ses amis, 'Hassidim  de Rabbi Mordekhaï de Tchernobyl. Il leur parla de son fructueux voyage, de sa réussite, du superbe Etrog qu'il avait destiné au Rabbi. Sur leur demande, il sortit l'Etrog de ses bagages, et leur présenta les deux Etroguim.
"Le second, leur expliqua-t-il est pour le Saint Rabbi de Ruzhin."
Un grand silence accueillit cette dernière remarque. Mis côte à côte, il était clair que le second Etrog était bien plus beau que le premier…
"Tu devrais donner le premier au Rabbi de Ruzhin, et garder le second pour notre Rabbi…"
A vrai dire, c'est ce qui s'imposait, et Reb Elimelekh en décida ainsi.

Quelques jours plus tard, à Ruzhin, Reb Elimelekh se pressait parmi les 'Hassidim  venus recevoir la bénédiction du Saint  Rabbi Israël de Ruzhin. Il lui déclara qu'il lui avait apporté un Etrog en présent. Le Rabbi fit un grand sourire.
"Le voir est déjà une bonne chose" lui déclara le Tsaddik.
Il prit l' Etrog en main, et l'examina avec étonnement.
"Est ce vraiment mon Etrog? Est ce vraiment cet Etrog que tu as acheté pour moi?"
Reb Elimelekh sentit son ventre se serrer. Le Rabbi de Ruzhin, surnommé le "Voyant" avait vu que ce n'était pas cet Etrog là qui avait été acheté pour lui… Il bredouilla qu'il y avait eu erreur, et sortit le second Etrog, le merveilleux Etrog qu'il avait finalement décidé d'offrir à son Rabbi à lui…
Le visage du Tsaddik s'éclaira en un instant. "Un bel Etrog, très beau". Il bénit longuement Reb Elimelekh …
Peu de temps après, Reb Elimelekh arriva à Tchernobyl. Sans s'attarder chez lui, il se présenta devant Rabbi Mordekhaï, et lui tendit sans un mot l' Etrog qui lui restait.
Le regard du Rabbi  alla plusieurs fois de l' Etrog à Reb Elimelekh, avec un air étonné.
"Qui a touché à mon Etrog?"
Reb Elimelekh était sidéré par cette manifestation évidente de "Roua'h hakodech" (esprit de Sainteté) de son Maître.
"Racontes moi comment cet Etrog est arrivé entre tes mains, et tout ce que tu as fait depuis!"
Reb Elimelekh fut bien obligé de raconter à son Maître tout ce qui s'était passé.
"Saches, Reb Elimelekh, qu'il est décidé à Tou Bichvat quel Etrog chacun méritera pour la fête.
Le Saint Ruzhiner savait parfaitement quel Etrog il avait mérité. Mais lorsqu'il a vu l' Etrog que tu lui as présenté en premier, il s'est demandé s'il avait  démérité … Il a revu tous ses pensées, paroles et actes  et a conclu qu'il méritait effectivement l'Etrog qu'on lui a présenté à Tou Bichvat, et pas un autre. C'est pourquoi il n'a pas voulu recevoir cet Etrog, qui n'était pas l'Etrog qui lui était destiné..
Mais comme il a eu mon Etrog dans ses saintes mains, cet Etrog n'est plus le même, j'ai senti ce changement…"