Mise à jour le

Le Beth Hamikdach Temple de Jérusalem
Un dossier Alliance
Réalisé par Aharon
http://www.milah.fr
Site du Beth Hamikdach,
le Temple de Jérusalem

Les visiteurs de Jérusalem

 

https://www.marxists.org/archive/marx/works/1854/03/28.htm

Traduction de europe Israël (https://www.europe-israel.org/2022/02/karl-marx-ecrivait-le-28-mars-1854-la-population-de-jerusalem-compte-environ-15-500-ames-4-000-musulmans-4-000-chretiens-et-8-000-juifs-preuve-que-les-juifs-nont-vole-la-terre/)
Jérusalem et les Lieux Saints sont habités par des nations professant des religions : les Latins, les Grecs, les Arméniens, les Coptes, les Abyssins et les Syriens.
Il y a 2.000 Grecs, 1.000 Latins, 350 Arméniens, 100 Coptes, 20 Syriens et 20 Abyssiniens = 3.490. Dans l’Empire ottoman, nous trouvons 13.730.000 Grecs, 2.400.000 Arméniens et 900.000 Latins. Chacun de ces groupes est à nouveau subdivisé.
…/…
Pour terminer, rappelons que les pères de l’Église latine, composée presque exclusivement de Romains, de Sardes, de Napolitains, d’Espagnols et d’Autrichiens, sont tous jaloux du protectorat français et voudraient lui substituer celui de l’Autriche, de la Sardaigne ou de Naples, les rois de ces deux derniers pays prenant tous deux le titre de roi de Jérusalem ; et que la population sédentaire de Jérusalem compte environ 15 500 âmes, dont 4 000 musulmans et 8 000 juifs.
Les Musulmans, qui forment environ un quart de l’ensemble et se composent de Turcs, d’Arabes et de Maures, sont, bien entendu, les maîtres à tous égards, car ils ne sont nullement affectés par la faiblesse de leur gouvernement à Constantinople.
Rien n’égale la misère et les souffrances des Juifs de Jérusalem, qui habitent le quartier le plus sale de la ville, appelé hareth-el-yahoud, le quartier de la saleté, entre Sion et Moriah, où se trouvent leurs synagogues – objets constants de l’oppression et de l’intolérance des Musulmans, insultés par les Grecs, persécutés par les Latins, et ne vivant que des maigres aumônes transmises par leurs frères européens.
Les Juifs, quant à eux, ne sont pas des indigènes, mais viennent de pays différents et lointains, et ne sont attirés à Jérusalem que par le désir d’habiter la vallée de Josaphat, et de mourir dans les lieux mêmes où l’on attend le rédempteur.


Après la destruction, sources juives
Sources chrétiennes
Jérusalem du VIème au Xème siècle
L'an mil et après
12ème et 13ème siècle
14ème siècle
Voyage en Palestine" de Hadrian Reland

17ème à 19ème siècle
Peintres: Bartlett #1850
Karl Marx (1854)
Photographes Pillet 1895
Le drapeau de la Palestine


 

Aharon - www.milah.fr